Vénus




Photo fournie par M. Maurice Lebreton
cliquez sur l'image pour l'agrandir.

  • Nationalité: Française
  • Type: Dragueur auxiliaire (AD.76)
  • Position: 51.07.26 N / 2.08.72 E
  • Profondeur max: 29m
  • Taille: 34.75m x 6.40 m
  • Coulé le: 1er juin 1940




  • Histoire - Circonstances:
  • Une des trois épaves coulées le 1er juin 1940 à cet endroit ( les "3 bouts": "Denis Papin", "Vénus" et "Moussaillon").
    Participe à l'évacuation de Dunkerque en mai 1940, sous le commandement de l'E.V. Paul Rosec. A transporté 207 hommes durant l'opération Dynamo (nombre d'hommes transportés et parvenus en Angleterre, sains et saufs - chiffres officialisés par "the Naval Staff History")
    Il y a sept victimes parmi l'équipage
    Les survivants sont recueillis par le "Président Briand" et le "Moussaillon".
    Il reçoit une citation le 10 août 1940.
    Surnommé le "charbonnier" pour les blocs de charbon que l'on peut retrouver sur cette épave.
    A 8500 mètres des côtes (mais hélas à 16 kms des jetées de Dunkerque), super visibilité quasi assurée ...
    Voir fiche épave "Denis Papin"

    Récit de M. Lebreton:
    "J'étais alors mobilisé comme q/m radio sur ce bateau. Le 1er Juin, une bombe est tombée au niveau de la chaudière (le "Vénus" fonctionnait au charbon), tuant tous les mécaniciens et chauffeurs. Les rescapés se sont jetés à l'eau et ont été recueillis par le "Moussaillon" qui à son tour a été coulé par l'aviation allemande.
    Sur un équipage de 30 hommes, 8 ont été récupérés (dont le Cdt Rosec) par une vedette anglaise et peut-être (?) quelques autres par le "Président Briand"."

  • Historique:
  • Construit par les Chantiers Mackie & Thomson à Glasgow (GB).
    Numéro de coque 235.
    Lancé le 1er septembre 1898.
    Mis en service en octobre 1898 comme chalutier.
    Armé par William Widowson à Hull. Matricule H 429.
    Vendu à Louis Dero au Havre en novembre 1907. Matricule H 924.
    Armé par Delpierre & Fils à Boulogne-sur-Mer le 27 juillet 1914.
    Réquisitionné le 6 août 1914.
    Affecté à la région de Cherbourg.
    Restitué à son armateur le 6 février 1919.
    Armé par Veuve Delpierre & Fils à Boulogne-sur-Mer en 1930.
    Identification: O V E C.
    Port d'attache: Boulogne.
    Armé par Jean Wattez à Boulogne-sur-Mer le 15 avril 1932.
    Identification: T V K C en 1934.
    Géré par le comptoir Charles Guelle.
    Armé par Pollet Lépine à Boulogne-sur-Mer en 1937.
    Réquisitionné en septembre 1939.
    Armé en dragueur auxiliaire, matricule: AD 76.

    Fin du navire: coulé le 1er juin 1940 par la Luftwaffe à Dunkerque.

  • Description sommaire:
  • Déplacement: 172 tjb - 52 tjn.
    Longueur: 33,53 m, largeur: 6,40 m, creux: 3,28 m.
    Propulsion: une machine à triple expansion construite par Muir & Houston Ltd à Glasgow.
    Puissance: 69 NHP.
    Coque rallongée en 1934.
    Déplacement: 178 tjb - 54 tjn.
    Longueur: 34,75 m, largeur: 6,40 m, creux: 3,28 m.


    Voici un extrait du livre de M. Jack Daussy" Les drifters harenguiers fécampois" .



    Extrait du livre de M. Jack Daussy:
    Les drifters harenguiers fécampois.





    ----Au début du mois de novembre 1907, Louis Dero achète en Angleterre son troisième chalutier. Il a baptisé les deux premiers de noms de planète: Saturne et Jupiter, sa troisième acquisition porte déjà le nom de Vénus. Ce navire a été lancé le 1e septembre 1898 pour William Widdowson du port de Hull, qui après neuf années d’exploitation décide de le vendre. De H.429 à Hull il devient H.924 au Havre. Vénus a la particularité de posséder une machine relativement puissante pour sa taille. Cette machine lui permet donc d’être exploité au chalut , et pendant toute sa carrière havraise, il est armé à la petite pêche. On peut donc supposer qu’il n’a pratiqué que le chalutage côtier, et peut-être le filet dérivant pour la pêche du hareng de novembre à janvier en Manche. C’est le navire de la flotte Dero qui fréquente le moins souvent Fécamp. En effet, il ne livre dans ce port que du 21 novembre au 23 décembre 1908. Pendant cette période, il débarque 13 fois du hareng, mais toujours en petites quantités. A-t-il livré une partie de sa pêche dans d’autres ports, ou a-t-il fait des tentatives de pêche du hareng au chalut qui n’auraient pas été couronnées de succès? C’est en effet à cette époque que des essais de pêche du hareng au chalut étaient tentés.
    ----Monsieur Dero semble dès 1914 vouloir orienter son armement vers la grande pêche, et Vénus ne convient pas pour cette activité. Il le vend le 27 juillet 1914 à l’Armement «Delpierre et Bourgain» de Boulogne-sur-Mer. Son nom lui est conservé et il prend le matricule B.375. Quelques jours après sa vente, le 6 août 1914 il est réquisitionné par la Marine Nationale. Rendu à ses armateurs le 7 janvier 1919, il reprend la pêche, armé uniquement au chalut. Son armateur devenu en 1925 la société «Delpierre et fils» le vend le 15 avril 1932 à M. Jean Baptiste Wattez toujours de Boulogne, qui le cède le 29 juin de la même année à la «S.A.R.L. Wattez Jean et Cie». Le navire est mis en gérance au comptoir Ch. Gueulle. Le 11 juin 1935, c’est la «Société Anonyme des Ateliers et Chantiers Maritimes du Boulonnais» qui devient propriétaire du Vénus. Il est mis en gérance à partir de 1937 au «Comptoir Lépine Pollet».
    ----Faisant toujours la pêche du poisson frais au chalut, Vénus va atteindre la guerre et faire l’objet d’une nouvelle réquisition militaire. Utilisé comme arraisonneur dragueur AD.76, il s’illustre au cours de l’évacuation des troupes de Dunkerque. Il est alors commandé par l’Enseigne de Vaisseau Paul Rosec.
    ---- Le 29 mai 1940, AD.76 appareille à 7 heures de Cherbourg pour Douvres, en compagnie des chalutiers Denis Papin, Président Briand et Moussaillon. Il y arrive le 30 mai à 5 heures. A 14 heures il appareille pour Dunkerque dans le but d’évacuer les troupes vers l’Angleterre. Il y arrive à 21 heures et subit un bombardement très vif, un obus explose sur le couronnement arrière. 115 hommes sont embarqués et amenés à Douvres à 4 heures du matin.
    ---- A 11 heures 15, nouvel appareillage pour Dunkerque où il arrive à 20 h 45. 350 hommes cette fois sont embarqués sous les bombardements. Une fois les troupes débarquées à Ramsgate le 1er juin, nouvel appareillage pour Dunkerque.
    ---- A 16 heures 10, trois escadrilles de trois avions foncent sur Vénus, ils lâchent leurs bombes qui arrivent droit au but, disloquant le navire, et causant la mort du personnel de la machine. Le navire touché dans ses oeuvres vives coule en moins de quatre minutes. Les rescapés embarquent sur Président Briand et sur Moussaillon, quelques minutes plus tard, Moussaillon est coulé à son tour, causant de nouvelles victimes parmi le malheureux équipage de l’AD.76. Ce drame aura causé la mort de sept personnes.
    ---- Cette attaque meurtrière eut lieu à 1 mille dans le sud de la bouée de Ruytingen.

    ---- Vénus reçut une citation le 10 août 1940.



  • Sources:

  • "Equipe dkepaves":
  • fiche épave n°24 DK Plongée.
  • Livre "The ships that saved an army".
  • "Jef Coulon":
    "Ronny Verpoorte":
    "René Alloin":
  • fiches techniques et historiques.
  • "Maurice Lebreton":
  • Récit du naufrage.
  • Photo.
  • "Jack Daussy":


    Adressez nous vos commentaires sur le site:
    ~~~~ dkepavesATgmail.com ~~~~
    ~~ http://dkepaves.free.fr/ ~~~~~~~~